Ouverture du forum ce 23 avril 2018 !

Partagez | 
 

 Les elfes : description

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


PNJ


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 124
⊰ Date d'inscription : 31/08/2017




MessageSujet: Les elfes : description   Jeu 5 Avr - 16:33


Les elfes


I. Généralités


DESCRIPTION GÉNÉRALE

Peuple mystérieux et mystique, les elfes sont les seigneurs des forêts, sur l'île. Possédant une grande partie des territoires boisés et grands protecteurs de la nature, le royaume des elfes s'étend des forêts centrales jusqu'aux plages du nord. Ces créatures imbibées de magie et très proches de la faune et de la flore sont méfiants et célèbres pour leur xénophobie (Enfin, tous ne sont pas forcément xénophobes) envers tous les autres habitants de l'île. Ayant la pureté, la perfection et la beauté, qu'elle soit spirituelle ou physique, pour grandes valeurs, les elfes passent énormément de temps de leur vie à parfaire tous les aspects de leur vie. Heureusement pour eux, capables de vivre près de 10 000 ans, les elfes ont tout le temps d'occuper leur vie. Souvent maîtres dans les domaines qu'ils connaissent, les elfes ont horreur de la corruption, de la magie noire et de tout ce qui peut souiller leur société utopiste et marginale. Isolés et isolationnistes, les elfes recherchent la paix par le calme et l'érudition. Cependant, leur longue vie et leur obsession pour la perfection fait de leurs guerriers et archers les meilleurs dans leur domaine.

FORCES ET FAIBLESSES

Les elfes vivent longtemps et connaissent une vie très bien remplie. Cette exceptionnelle longévité, ils la doivent à leur lien avec la magie. En effet, tous les elfes sont capables de magie et possèdent le potentiel en eux de devenirs de puissants mages. Toutefois, tous ne finissent pas par devenir mages et la plupart utilisent la magie par le biais de leur spécialisation. Aussi, les archers sont parfois capables d'enchanter leurs flèches. Les guerriers peuvent utiliser leurs connaissances magiques pour devenir plus habiles en combat. Les musiciens enchantent leurs instruments. Les elfes sont également très liés à la nature et ont un don naturel pour apprivoiser les animaux et les bêtes sauvages. Il n'est pas rare que certains d'entre eux aient un familier (un animal qui a choisit un elfe pour compagnon et non l'inverse). Ils comprennent le langage des arbres, des pierres et des étoiles et ressentent le mal et le bien qui se passent dans la forêt. Le corps des elfes est également plus léger et donc plus rapide et plus agile que les autres créatures de l'île. Capables d'acrobaties aériennes très élégantes, les guerriers sont plus spécialisés dans l'esquive que dans la parade. Ensuite, les elfes portant une très grande importance à la perfection, qu'elle soit spirituelle ou physique, sont très largement beaux, charismatiques et séduisants, portant une attention toute particulière à leur hygiène de vie. Enfin, le corps des elfes, forgé à vivre dans la nature et les terrains hostiles, possède des sens très aiguisés. Ils peuvent entendre le moindre bruit de très loin, leur vue est aussi perçante que celle d'un aigle et ils peuvent voir parfaitement dans le noir.

Cependant, ces exceptionnelles qualités ont également leurs désavantages. En effet, la légèreté des elfes leur vient d'un squelette plus fin et par conséquent, plus fragile. Les elfes sont plus délicats que les humains et pour cette raison, les elfes préfèrent la magie et les armes à distance. Leur lien avec la nature peut également être utilisé contre eux : Lorsqu'une forêt se meurt, ils le ressentent et peuvent être très fragilisés par la perte de leur foyer. Ils sont également très sensibles au malheur des animaux. Bien qu'ils chassent, ils le font toujours avec respect et ils abhorrent les massacres gratuits. Ainsi, créatures issues des magies lumineuses, un elfes ne peut être corrompu par les magies obscures et lorsque cela arrive, leur corps est sensiblement modifié. Leur peau noircit ou devient blanche, leurs cheveux ternissent. Leurs yeux jaunissent et ils perdent leur beauté d’antan – bien qu'ils gardent ce charisme elfique très particulier. Lorsqu'un elfe se tourne vers la corruption, il est appelé Drow – qui est une insulte grave chez les elfes – et est banni du royaume.

Les elfes sont très sensibles à la maladie. Surtout lorsque celle-ci est d'origine magique.



Texte de Pn'P, légèrement modifié avec son accord


code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas

avatar


PNJ


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 124
⊰ Date d'inscription : 31/08/2017




MessageSujet: Re: Les elfes : description   Jeu 5 Avr - 16:34


Les elfes


II. Histoire


L'histoire des elfes se résume assez rapidement. On sait peu de choses sur leur histoire. Les elfes sont arrivé il y a de nombreux siècles, à la même époque que les vampires. Venus d'un monde lointain, ils arrivèrent à bord de grands navires elfiques, par les plages du nord et se sont installés durablement sur l'île après de violentes querelles avec les vampires et les pirates.

Les elfes partagent cependant la légende qui dit que leur monde d'origine a été détruit par un grand cataclysme et que ce petit groupe furent les survivants d'une terrible invasion. Menés par un grand héros elfique, ils quittèrent leur ancien royaume pour la première fois et désignèrent comme chef le héros de cette exode. Par la suite, les elfes ont installés quelques camps avant que ces camps ne deviennent des villages, puis des villes. Leur capitale, Thalanor, fut l'emplacement du palais royal où le chef est devenu roi et où la politique s'est organisée tant bien que mal.

Liés aux esprits de la nature, ils découvrirent rapidement la Fontaine de Jouvence. Peu intéressés car vivant déjà presque éternellement, les elfes n'auraient sans doute jamais dû s'impliquer dans cette quête. Cependant, les anciens esprits de l'île, après le massacre des indiens, ne trouvèrent guère de gardiens aussi efficaces que les elfes (les fées étant des créatures pacifistes par nature). Aussi se tournèrent-ils vers les elfes qui acceptèrent de garder la Fontaine, une fois tous les 10 ans.

Ce gardiennage fut très mal vécu par les pirates qui déclarèrent la guerre aux elfes et commença le début des hostilités avec les flibustiers mais également avec les habitants de la Baie qui ne cachent pas leur rapport avec les pirates. Cependant, les pirates ne sont des ennemis qu'au cours de la quête de Jouvence et ne sont pas des adversaires très coriaces, sur terre, pour les elfes qui connaissent les bois comme s'ils l'avaient faite. Les vampires, ressentant la magie qui coule dans les veines des elfes, furent des ennemis bien plus terribles et sans doute, la venu des vampires, suite à l'exode elfe, n'est pas anodin. Certaines légendes elfiques pensent même que cette « invasion démoniaque » dans leur monde originel serait en vérité un génocide perpétré par les vampires dont un groupe pourchassèrent les survivants jusqu'à Nulle Part.

Aussi, les vampires et les elfes maintiennent d'une constante guerre des territoires dans les profondeurs de l'île et les elfes ont dû former leurs soldats à la chasse aux vampires afin de survivre face à eux.

Aujourd'hui, les elfes se sont correctement adaptés au milieu et ont réussi à fonder un véritable royaume dans les forêts. On reconnaît d'ailleurs l'entrée de leur territoire par la présence de lampes elfiques. Lorsque l'on passe à côté d'elles, elles émettent une petite source de lumière, très faibles, qui n'a guère pour vocation d'éclairer le chemin (les elfes voyant parfaitement dans le noir) mais de signifier une présence étrangère sur les terres elfiques.


Texte de Pn'P, légèrement modifié avec son accord


code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas

avatar


PNJ


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 124
⊰ Date d'inscription : 31/08/2017




MessageSujet: Re: Les elfes : description   Jeu 5 Avr - 16:35


Les elfes


III. Politique et relations


POLITIQUE

La politique elfe se divise en de nombreuses places auprès du roi et de la reine. Chacun ayant pour objectif d'apporter son expertise sur un domaine du royaume. Ainsi, le Général des Armées sera garant de la sécurité, intérieur et extérieur, du royaume ainsi que de la diplomatie musclée. Le Capitaine des Rangers sera demandé pour la gestion de la protection du territoire, sera gardien de la forêt et aura en charge de protéger les voyageurs elfes. L'archimage sera consulté pour tout ce qui concerne la magie, la science, l'éducation et l'administration quant à l'archidruide, il sera désigné pour organiser toute la partie religieuse et spirituelle du royaume en plus de travailler de pair avec les rangers. Le rôle des souverains elfiques sera donc d'organiser au mieux les différents aspects du royaume et d'être l'ultime décision. Ils doivent pouvoir écouter chacun de ces précieux conseillers et d'en tirer le plus de profit possible, mesurant toujours le plus et le moins. Le peuple, quant à lui, a un réel devoir citoyen puisqu'il est amené à très souvent voter pour ses dirigeants, l'application de nouvelles lois ou l'élection de ses représentants. Ainsi donc, la politique elfique est une souveraineté relativement parlementaire où les monarques ont une place plus traditionnelle que politique.

Les elfes sont des créatures territoriales qui protègent leur terre avec beaucoup de véhémence. Chaque morceau de territoire appartient a un seigneur elfique qui possède sa garde, ses sentinelles, ses guerriers et ses archers. Ce seigneur doit protéger ses terres, les faire fructifier et faire respecter les lois du monarque au sein de sa seigneurie. Les elfes étant isolationnistes et très en marge, par rapport aux autres communauté de l'île, chassent tous les intrus qui pénètrent sur leurs terres. Bien que très respectueux de la nature et n'étant pas spécialement belliqueux, les elfes sont cependant prêt à en découdre pour protéger leur forêt, quitte à y risque leur vie. C'est ainsi le rôle des rangers de veiller aux créatures de la forêt et de veiller aux intrusions. Les rangers mêlent ainsi la grâce des hauts-elfes, leur spiritualité liée à la nature et leur lien avec les esprits. Chaque ranger ayant un chef et affilié à l'un des différents territoires elfique. Chaque chef recevant ses ordres du Capitaine des rangers. Qui reçoit lui-même ses ordres du roi ou du Général des armées.

Enfin, la tradition est très présente au sein même du spectre politique des elfes. Ainsi, malgré la grande tension et les animosités existantes entre les mages et les druides, ces deux corps du domaine magique ont une grande influence politique. L'archimage prône ainsi la culture, le savoir et la science à tout prix. Sa curiosité intellectuelle pousse ainsi les elfes à maîtriser bien mieux les magies que n'importe quelle autre race de l'île. Cependant, l'archidruide prône quant à lui l'humilité, la sagesse et le respect de la nature et de l'équilibre, empêchant ainsi les mages elfiques de tomber dans la corruption des magies obscures. L'archimage et l'archidruide sont donc deux antagonistes dont les avis divergeront très souvent mais dont les qualités et défauts se complémentent dans un équilibre précaire, représentant par leur biais la dualité constante entre le bien et le mal, principe même de la vie, de la mort, de la destruction pour la création.

RELATION AVEC

▬ Les pirates : La relation entre elfes et pirates a toujours été très tendue. Autrefois en guerre, les pirates ne réussirent pas à expulser les elfes de l'île et aujourd'hui, les elfes en gardent une certaine rancune. Ils méprisent les pirates qui n'ont ni honneur, ni respect et dont les principales activités consiste à s'enrichir. Aussi, les pirates sont systématiquement tués et attaqués lorsqu'ils pénètrent en territoire elfe.

▬ Les habitants de la Baie : Les elfes n'ont pas grand chose contre les habitants. Ils évitent leur présence et ne descendent presque jamais sur la Baie. En vérité, les humains ne sont pas acceptés sur le territoire elfique mais ils ne sont pas un danger et sont bien souvent laissé tranquille, lorsqu'ils ne représentent pas une menace immédiate. Les elfes se montrent rarement aux humains, les considérant un peu stupide, rustres et relativement barbares.

▬ Les fées : Cousins éloignés, protecteurs de la nature, gardien des magies de lumière, les elfes ont accepté les fées comme faisant partie d'une même sous-catégorie. Aussi, les elfes acceptent les fées sur leur territoire et peuvent être amenés à recevoir leurs ambassadeurs diplomatiques. Les fées ont souvent un rôle de médiatrice entre les elfes et les autres races de l'île. Cette tendance à calmer les conflits laisse les elfes relativement agacés.

▬ Les vampires : Ennemis de sang, en conflit depuis des millénaires, les elfes et les vampires se confrontent constamment dans une guerre sans merci et les pertes d'un côté ou de l'autre sont considérables. Les elfes considèrent les vampires comme des démons dont la présence nuit à l'équilibre du monde. Lorsqu'un guerrier elfique rencontre un vampire, le combat est inévitable.

▬ Les Savages : Les Savages vivant en dessous de leur territoire, il leur arrive de se croiser. Ils sont autorisés à pénétrer sur le territoire elfique mais avec parcimonie. En général, les rangers n'expulsent pas les Savages bien que quelques bêtises de leur part à créé quelques conflits. Les elfes respectent les Savages comme des alliés des indiens dont les elfes se sentent proches. Ils acceptent ainsi de laisser les Savages récupérer quelques fioles de la Source de Jouvence, tous les dix ans alors que les pirates sont constamment attaqués.

▬ Les sirènes : Sanguinaires, belliqueuses, guerrières, violentes, avides, irresponsables, les elfes détestent les sirènes qui ne sont, à leurs yeux, rien d'autre qu'un peuple barbare et cruel dont l'existence n'a de mérite que la protection qu'elles offrent aux esprits aquatiques. Les elfes chassent les sirènes dès lors qu'elles pénètrent dans les rivières de leur territoire. Cependant, les elfes évitent tant bien que mal de tuer les sirènes. Il arrive que les elfes et les sirènes se blessent ou se tuent accidentellement dans des échanges un peu musclés mais généralement, les deux peuples tentent de minimiser les pertes inutiles tout en tenant l'autre le plus loin possible.

▬ Les Strangers : Ce sont des humains mais venant d'une autre terre. Les elfes se méfient d'avantages d'eux, ne sachant leurs réelles motivations au sujet de leur arrivée sur l'île. Ils les reconnaissent facilement grâce à leurs habits qui sont différents de ceux des habitants du port et des pirates. Cependant, les elfes ne les attaquent pas tant qu'ils n'ont pas montré un signe de danger pour leur peuple. Si un étranger fait preuve de politesse et de respect envers les elfes, ils lui accordent le respect en retour.



Texte de Pn'P, légèrement modifié avec son accord


code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas

avatar


PNJ


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 124
⊰ Date d'inscription : 31/08/2017




MessageSujet: Re: Les elfes : description   Jeu 5 Avr - 16:36


Les elfes


IV. Au quotidien


MOEURS & CULTURE

Les elfes, nous ne le dirons jamais assez, sont très proche de la nature. Liés à la faune, à la flore et à la magie, ils sont des gardiens intemporels et assument pleinement ce rôle. Aussi, les elfes sont très porté sur la tradition, la sagesse et la religion. La magie fait partie intégrante de leur société. Cependant, étant des êtres vivant très vieux et dont la puissance est acquise de manière innée, les elfes se considèrent sans tabou comme supérieurs aux autres races intelligentes de l'île. Conscient de la responsabilité qu'ils ont vis à vis des dieux et des esprits, les elfes sont naturellement arrogants et affirment leur fierté et leur patriotisme. L'honneur, le courage, la noblesse sont des vertus importantes. De même que l'intelligence, la culture et la spiritualité. Les elfes sont toujours en quête de perfection. Contrairement aux humains qui n'ont pas le temps de vivre et qui finissent souvent leur existence sur des regrets, les elfes prennent le temps de s'attarder sur les détails qu'ils peuvent améliorer. Aussi, s'ils paraissent souvent superficiels car obsédés par la perfection et la beauté, les elfes sont en vérité pourvu d'une grande sensibilité. Cependant, les émotions sont facteurs d'actes irréfléchis et immodérés que les elfes méprisent. Aussi, les elfes paraissent souvent dépourvus d'émotions, froids et calculateur. Et à raison : Quasi-immortels, les elfes préfèrent souvent prendre le temps de peser le pour et le contre avant de prendre des décisions. Le peuple des elfes apparaissent ainsi beaucoup plus calmes et plus raisonnés que les autres communautés de Nulle Part.

• L'agriculture : Les elfes sont, pour la plupart, végétariens. Répugnant le meurtre gratuit et les tueries inutiles, la chasse est un acte sérieux et réfléchis. Un chasseur doit prier pour l'âme de l'animal abattu et ne chasse pas pour le plaisir. Lorsqu'un animal est chassé, toute sa carcasse doit servir et rien ne doit être délaissé. Ainsi, la viande est un met assez rare, réservé aux guerriers et aux soldats qui ont besoin des nutriments nécessaire au combat. Toutefois, quelques elfes isolés dans les montagnes et les vallons produisent de la viande de mouton, de brebis et de chèvre. Une viande qui se vend donc à moindre prix. Ainsi, les elfes sont également amateurs de lait de chèvre, boisson très prisée et vendue dans tous les commerces. Enfin, Armandril est connu pour ses bateaux de pêche et le poisson y est très affluent. Ce poisson qui se vend très facilement dans tout le royaume.

Les elfes cultivent peu. Seul le Séjour des Etoiles leur permet d'installer quelques fermes. Les elfes cultivent surtout des céréales et quelques fruits. Leur agriculture étant assez pauvre, ils préfèrent faire appel à des cueilleurs et cueilleuses dont le rôle sera de trouver la nourriture dans la forêt. Ainsi, l'alimentation des elfes est saisonnière et dépend beaucoup de la forêt.

• Artisanat : S'il y a bien un domaine dont les elfes sont très en avance, avec la science, la médecine et la technologie, c'est l'artisanat. Riche en couleur, d'une formidable qualité et très souvent enchantés, les factures elfiques sont délicats et résistants. Les elfes sont assez doués dans le travail du métal avec lequel ils peuvent renforcer leurs armures, leurs armes, leur architecture et surtout : Fabriquer des bijoux. Ils sont cependant plus doués dans le travail du cuir, élément naturel et plus accessible avec lequel ils confectionnent des vêtements et des armures d'une qualité supérieure.

Les elfes sont également très doués pour l'orfèvrerie et le travail des minéraux. Mileroc et le Massif Barbarien sont des lieux très riches en pierres précieuses et métaux nobles. Les bijoux elfiques sont ainsi très travaillés et très luxueux.

En plus de leur artisanat délicat, les elfes sont doués pour construire de formidables bâtiments enfouis sous la forêt ou caché dans les arbres. On trouve de nombreux temples secrets et cachés dédiés aux esprits et à leurs dieux, au sein de la forêt. Le plus grand et le plus connu est celui du Clos Elfique où se trouve, au centre d'une plaine, la preuve de la formidable architecture elfique. Enfin, les elfes sont volontiers amateurs de tous les arts qu'ils considèrent très nobles. Ouverts aux sciences et appréciant la beauté sous toutes ses formes, les elfes sont de formidables chanteurs, danseurs, musiciens. Mais également peintres, sculpteurs, poètes,...

• Economie : L'économie elfique prend une très pauvre place dans leur société. Ils échangent entre eux et leur monnaie ne fonctionne qu'au sein du royaume (bien que les habitants de la Baie ne crachent pas sur des piécettes elfiques), Ainsi, ils échangent les différents produits issus de leur royaume. Le port d'Armandril exporte ainsi son poisson. Les paysans du Séjour des Etoiles vendent leur viande, leur lait et le cuir. Les artisans de Mileroc et d'Irisiel fournissent en pierre et métaux tout le territoire elfique, les produits du Clos Elfiques et de la Sylve Secrète sont très appréciés,... Ainsi, les elfes s'autosuffisent et le commerce est relativement florissant. Les elfes aiment les marchés en plein air où les produits de tout le royaume se vendent et s'échangent.

• La vie quotidienne : Lorsqu'un jeune elfe né, il n'a pas plus d'un ou deux frères. Les elfes sont des familles nombreuses car plusieurs générations se côtoient mais les elfes ont peu de frères et sœurs. A partir de trois enfants, ils elfes considèrent généralement que c'est trop. Ainsi, les elfes n'ayant qu'un ou deux enfants en 10 000 ans d'existence, l'éducation est quelque de très important. Les enfants sont très protégés chez les elfes. Ils sont choyés, pardonnés, gâtés par la famille et la société en générale mais leur éducation est stricte et disciplinaire. Les enfants elfiques sont souvent capricieux et relativement turbulents. Mais lors de l'adolescence, ils finissent par se calmer et prendre en sagesse et maturité. Aussi, les adultes punissent rarement les enfants trop agités ou trop capricieux, sachant qu'ils finiront par calmer leurs ardeurs, à un certain âge.

Les enfants sont d'abord éduqués par les parents ou la famille. Ils apprennent la science, les langues, l'écriture et les arts. Puis, chaque membre de la famille peut se permettre s'enseigner à l'enfant l'une de ses spécialités. Ainsi, un jeune elfe ne maîtrisera pas tous les domaines mais aura une base de culture assez importante, dès son plus jeune âge. Il arrive très souvent que les jeunes elfes travaillent auprès de leur parent ou d'un maître compagnon, s'ils ont la chance de se trouver une passion. Les adultes poussent les enfants à être curieux, à explorer le royaume et à ouvrir leur esprit.

Quand vient l'adolescence, les elfes sont envoyés dans des écoles où ils pourront se former à un métier. Si aucune école n'enseigne le métier désiré, l'adolescent peut directement devenir apprenti auprès d'un maître compagnon (le plus souvent, les enfants font le métier de l'un des deux parents). Ainsi, il est très important pour les elfes d'avoir d'assez bons contacts pour avoir un métier sûr et noble.

Les elfes vivent 10 000 ans, en moyenne. Aussi, leur instinct de reproduction n'est guère très développé et leur libido est bien moins importante que celle des humains. Les elfes préfèrent vivre de relations stables de partage spirituel et de romantisme. Cependant, avant de pouvoir être en couple, les elfes ont des méthodes de séduction très (voir trop) subtils. Ils ne draguent pas et ne dévoilent jamais leurs sentiments verbalement. Seulement par une attention plus particulière. Des lettres écrites, des cadeaux, des visites et des sous-entendus qui traduisent de l'importance de l'être aimé pour celui qui les soumet. En général, l'acte de séduction le plus osé chez les elfes sont des regards échangés, plus ou moins séducteurs ou timides. Un acte qui apparaît anodin chez les humains mais qui peut être traduit par un manque de pudeur chez les elfes. Lorsque deux elfes se fréquentent, ils se tournent longtemps autour avant de s'avouer leurs sentiments. Lorsque cela est fait, ils apprennent à se connaître mieux et finissent par se marier avec la bénédiction des deux familles. Quand deux elfes veulent se fiancer, il faut que le couple organise un banquet avec les deux familles. Si un parent refuse l'union, le couple ne peut pas le rester. Enfin, lorsque vient le mariage, les elfes organisent une immense cérémonie qui se finit dans l'intimité (les mariés, un druide, les témoins, les parents respectifs), dans un temple où les deux époux devront se jurer amour, fidélité et dévotion devant les dieux. Chez les elfes, le divorce n'existe pas. Aussi, les elfes se marient généralement par amour et achèvent leur vie à deux. Lorsque l'un des deux meurt, le second sera enterré dans la même tombe, sous les racines d'un arbre. Si le couple était jeune, ils sont enterrés sous les racines d'un jeune arbre. S'il était âgé, ils sont enterrés sous un vieil arbre séculaire. On trouve autant de couples homosexuels qu'hétérosexuels. Les elfes n'ont aucun problème avec les différences d'orientation romantique ou amoureuse. De toutes les manière, ils vivront principalement une union platonique, jusqu'à ce que le désir d'un enfant les pousse à consommer le mariage. Si un couple va vraiment mal, il peut arriver en de rares occasions que les deux familles donnent leur aval pour un « divorce ». Une cérémonie est alors organisée devant les dieux pour rompre les engagements de mariage. Cette cérémonie est très mal vue et il est interdit aux deux ex-époux de se marier de nouveau avec quelqu'un d'autre.

• Religion : Les elfes vénèrent les dieux de la nature, les esprits et les gardiens de l'île. Chez les elfes, chaque animal, chaque plante, chaque pierre, chaque étoile possède son esprit, son dieu titulaire. Les plus importants sont donc ceux dont les elfes dépendent le plus : Le Soleil, la Lune, les arbres, les animaux,... Ils possèdent également des dieux plus sombres liés aux émotions ainsi que des esprits sauvages qui ne sont pas nécessairement mauvais mais dont l’espièglerie et la sauvagerie peuvent se révéler dangereux.

Les maître de ce culte sont les druides. Des elfes capables de communier avec la nature pour se transformer en animaux, prévoir l'avenir grâce aux étoiles (pour, par exemple, savoir où se trouvera la Source de Jouvence), communiquer avec les esprits de la forêts ou animer les arbres pour défendre la nature. Ils sont également capable de soigner et sont d'une sagesse hermétique. Ces druides sont commandés par un archidruide. Un druide considéré comme le plus sage et le plus puissant de la communauté par ses pairs. Les druides ont plus d'autorité que les seigneurs et le roi lui-même accorde un grand respect à ces intermédiaires entre le monde des dieux, des esprits et celui du vivant. L'archidruide est donc l'être le plus aimé et le plus apprécié parmi les elfes. Parfois même plus que le roi.

Cependant, si les elfes croient très dur aux esprits, ils sont également très liés à la magie dont il peuvent, pour les plus doués, manipuler l'énergie même afin de plier le temps et l'espace. Ils peuvent faire acte de puissant sorts et tordre les lois-même de la physique. Ce sont les mages. Les mages sont ainsi les « scientifiques » des elfes. Ils étudient la magie, définissent les règles établis et peuvent expliquer les fonctionnement complexes et subtils d'un mécanisme qui transcende la vie-même. Ils sont eux-même dirigé par un archimage. Il va sans dire que les mages considèrent les druides comme des sorciers affables, peu sûr d'eux et qui traduisent de la méfiance qu'ils nourrissent envers les mages comme une peur du progrès. Ainsi, les druides ont tendance à définir les mages comme des manipulateurs immatures et irresponsables, prêts à risque l'équilibre du monde pour leurs folles expériences magiques. Ainsi, les confrontations mages/druides sont très animés. Bien que les druides évitent d'entrer dans les débats tandis que les mages tentent de l'attiser.


LES LOIS

Les lois elfiques prônent généralement la modération et la sagesse. Ils s'attardent sur la pureté, l'importance de la nature et sur le contrôle de la magie et de ses émotions.

◘ Le meurtre, le viol, l'usage de magie obscure, la désertion et la haute-trahison envers son peuple sont des crimes graves punissable de la peine capitale ou de l'exile.
◘ Le vol, le charlatanisme, l'infidélité, la non-assistance en personne en danger, la fraude et toute forme de crime contre la nature sont des délits graves qui peuvent être punis par la réclusion criminelle ou aux travaux forcés.
◘ Il est interdit de pénétrer sur un lieu sacré sans l'accord d'un druide ou d'un membre du gouvernement.
◘ Il est interdit de faire entrer des intrus sur le territoire.
◘ L'usage des armes est réservé aux castes militaires, aux chasseurs et aux corps de métier présentant un haut risque.
◘ Seuls les mages sont habilités à pratiquer la magie.
◘ Seuls les chasseurs sont habilités à pratiquer la chasse.
◘ Un présumé coupable peut faire appel à sa condamnation et nier ses crimes s'il se juge innocent. Les sentinelles, les gardes et les rangers devront alors enquêter sur la présumé innocence du principal concerné.


LA MAGIE ET LES POUVOIRS

L'elfe est puissant. La magie coule en lui dès la naissance et ne cesse de se développer durant sa vie. Dans cette société en partie magocrate, la magie est dans tout et fait tout. Objets enchantés, glyphes, sanctuaires, la magie s'installe partout. Ainsi, même dans les corps militaires où les elfes ne connaissant pas nécessairement les rudiments de l'art occulte, beaucoup connaissent quelques sorts capables de faire la différence en combat. Cependant, si il est accepté que les militaires puissent partiquer la magie et que les enchanteurs puissent accorder à l'artisanat des propriétés magiques à leurs artefacts, la vraie magie, puissante, pure et lumineuse, n'est pratiquée que par les mages et les druides qui sont enseignés dès leur plus jeune âge à leur pratique respective.

En plus de la magie qu'ils peuvent ressentir au plus profond d'eux, les elfes sont sensibles à ses fluctuations. Particulièrement celle liée à la nature et l'équilibre. Les elfes sont ainsi capables de détecter les perturbations dans l'air, de sentir la météo dans les heures qui vont suivre, sont très proches des animaux et peuvent parfois sentir l'âge, les émotions et les sentiments de la forêt.




Texte de Pn'P, légèrement modifié avec son accord


code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Les elfes : description   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les elfes : description
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description détaillée des elfes
» Amélianne, reine des elfes
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île de Nulle Part :: Once upon a time :: Le livre des contes :: ⊰ Groupes
-
Sauter vers: