Ouverture du forum ce 23 avril 2018 !

Partagez | 
 

 CJ Jones - Bloody Hell !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité







MessageSujet: CJ Jones - Bloody Hell !   Lun 16 Oct - 23:59


CJ Jones
Je vous retrouverai toujours !



Vie Irl

Je suis la fondatrice de ce magnifique forum ^^ J'ai 31 ans, maman au foyer et j'adore écrire ! Mon plus grand rêve serait d'être écrivaine.

Bottin des avatars
Dove Cameron feat CJ Jones
Code:
<pris>●</pris><b>Dove Cameron</b> feat <a href="http://nowherelandrpg.forumactif.com/u2"><i>CJ Jones</i></a>

Bottin des contes
CJ Jones
Code:
<pris>●</pris><b>CJ Jones</b>
Dans le monde

Bonjour. Mon nom est Cassandra Jane Jones. Je suis issu(e) du conte/la légende Peter Pan & les légendes arthuriennes où j'ai pour rang celui de princesse par ma mère et pirate par mon père. J'ai 17 ans en plus d'être célibataire et j'ai une préférence pour les hommes. J'ai quelques particularités comme savoir manier une épée, reconnaître les étoiles dans le ciel et tenir la barre d'un bateau. Par contre, je n'ai pas été pris(e) par la malédiction. On dit que je ressemble à Dove Cameron.


Après la malédiction

Salut. Je m'appelle CJ Jones. J'ai comme métier/occupation celui de lycéenne et apprentie écrivaine. J'ai 17 ans en plus d'être célibataire et hétéro. J'ai quelques particularités comme savoir manier une épée, reconnaître les étoiles dans le ciel et tenir la barre d'un bateau mais j'ai aussi un secret : je fais semblant de ne plus me rappeler de mon passé pour éviter d'être prise pour une folle.


Anecdotes

● Elle a toujours adoré passer du temps avec son père et sur le Jolly Roger ● Elle avait sept ans quand la malédiction a été lancée ● Elle s'est toujours jurée de retrouver ses parents et ses grands-parents maternels ● Déjà petite, elle adorait écrire des histoires qu'elle lisait parfois aux Garçons perdus quand sa mère la laissait partir quelques temps à Neverland ● C'est une grande fan de Peter Pan mais elle n'a jamais compris pourquoi on avait mis son père dans le rôle du méchant (il est pas méchant son papa ! C'est le plus adorable des pirates avec un crochet à la place de la main droite ! Ou gauche!) ● Il lui arrive souvent de chanter la chanson que lui chantait sa mère autrefois ● Cela fait deux ans qu'elle s'est teint les cheveux en mauve par pur esprit de rébellion avec sa dernière famille d'accueil ● Elle n'a pas arrêté d'être ballotée de famille d'accueil en famille d'accueil ● Elle vit au pensionnat en attendant que les services sociaux de Seattle lui trouvent une nouvelle famille d'accueil ● Elle a trouvé son livre de conte et sa plume mais n'a pas encore commencé à écrire dedans ● Elle est également une fan de la saga littéraire "Once Upon A Time" parce qu'on parle de ses parents dedans ● Elle n'aime pas la version disney de Blanche-Neige ● Elle n'aime pas l'idée que les méchants n'ont jamais de fins heureuses et encore moins de voir son "grand frère de cœur", comme elle appelait Peter Pan enfant, dans le rôle du méchant ● Elle est intriguée par ce mystérieux H.M ● Son expression préférée est "Bloody Hell" parce que c'est celle de son père ● Elle n'a pas encore retrouvé ses parents mais elle a reconnu un garçon perdu et sait qu'elle est au bon endroit où sa grande-tante a envoyé les personnages de conte ●

Votre caractère

Si en apparence, elle a tout d’une rebelle, CJ est avant-tout une jeune fille éprise de liberté qu’elle a hérité de son père et de justice qu’elle a dû hériter de son grand-père maternel. Elle possède d’ailleurs un fort caractère, qui parfois peut la conduire vers les ennuis à moins que ce soit les ennuis qui viennent à elle. Elle n’est pas souvent facile à impressionner, ni même à influencer. Elle reste méfiante, notamment concernant les adultes qui durant son enfance n’arrêtaient pas de lui dire de belles paroles s’avérant par la suite des mensonges. Oui, elle a été fort déçue des adultes et elle garde une grande méfiance donc. Gagner sa confiance n’est pas une chose facile, surtout qu’elle a ses propres valeurs et principes, notamment aussi son code de l’honneur. Cependant, elle a dû apprendre à grandir toute seule sans ses parents et c’est vers ses héros d’enfance issus des contes et légendes qu’elle avait pris comme modèle. En même temps, étant la petite-fille du roi Arthur, il était normal qu’elle prenne son grand-père comme modèle. De lui, elle accorde une grande importance à l’honneur (quoique son père le lui a transmis aussi), l’humilité, la générosité, se soucier des autres et l’honnêteté. Evidemment, ce sont aussi des valeurs que sa mère lui avait transmises mais en plus de la douceur et la loyauté. Son père … Ah son père son héros pirate … il lui a inculqué une certaine éducation de son côté comme être honnête même si lui ne l’était pas souvent avec les autres et toujours tenir ses promesses (ce qui fait parti du code d’honneur du pirate). Mais elle a tout de même quelques défauts : colérique et impulsive comme son père, aussi têtue que ses parents, rancunière, curieuse et jalouse. Mais elle reste une jeune fille sympathique, protectrice envers ceux qui ne savent pas se défendre, observatrice, cultivée et bien élevée malgré tout. Elle ne supporte pas l’injustice et elle n’hésite jamais à enfreindre les règles qu’elle juge injustes. Mais elle arrive toujours à se sortir des ennuis qui lui tombent dessus. Elle est très maligne et rusée. Il faut dire aussi qu’elle a une imagination débordante.



code by Sybline


Dernière édition par CJ Jones le Mar 17 Oct - 0:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité







MessageSujet: Re: CJ Jones - Bloody Hell !   Mar 17 Oct - 0:00


Il était une fois ...
L'imagination est aussi un pouvoir très puissant !


Il était une fois ... : Un royaume pas si inconnu de tous. Son nom était Camelot et comme vous connaissez l’histoire, il était dirigé par le roi Arthur Pendragon et sa douce épouse Guenièvre. Bien que la reine aiteu une liaison à une époque avec le chevalier Lancelot, le couple royal avait réussi renouer les liens et résultat, une petite princesse était venue au monde. Non, ce n’était pas moi mais ma mère, Emma Pendragon.  J’avoue que j’avais été choqué d’ailleurs quand j’ai appris ce que grand-mère avait fait à grand-père mais l’histoire était différente de celle que ma mère ou mon grand-père me racontait certains soirs. Quant à mon père, vous ne devinerez jamais qui il était dans le monde des contes. Surtout que dans les films disney et les adaptations au cinéma, il n’a pas le bon rôle. Même mon grand frère de cœur, Peter Pan, était différent de l’image dont les gens se faisaient de lui et la dernière adaptation sur lui ne m’a pas trop plu.
Bon, je vous donne la réponse : c’est le capitaine Crochet. Enfin, je dirais plus un capitaine crochet car le nom de mon père n’est pas James Hook mais Killian Jones. Il parait que mes parents ont eu un véritable coup de foudre mais à présent, j’en doute. C’est pas ce que raconte les livres « Once upon a time » mais bon. Une partie dit vrai mais qu’est-ce qui est vrai dans le reste ?
Ah j’ai oublié de me présenter : Cassandra Jane Jones, fille du capitaine Killian Jones et de la princesse Emma Pendragon. Ouais, j’ai le nom de mon père, quoi de plus logique. Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ma vie passée dans le monde des contes. Ce dont je me rappelle, c’était la voix douce de ma mère quand elle me chantait une chanson avant de m’endormir, la joie que j’avais quand mon père revenait du Pays Imaginaire et qu’il me ramenait toujours quelque chose. Les jeux avec mon grand-père maternel, l’odeur de la mer Imaginaire, les jeux avec les garçons perdus, mon père qui m’apprenait à lire la carte du ciel. Et puis, j’ai tout perdu !

La malédiction : C’était l’année de mon septième anniversaire. Je me rappelle encore de la saison, c’était en été et comme chaque été, je passais les vacances chez mon père. En fait, ça fait environs deux ans que je demandais pour aller le rejoindre quelques semaines au Pays Imaginaire après mon anniversaire bien que maman était comme chaque été un peu réticente. Mais cet été-là, maman n’était plus comme d’habitude. Je ne saurais plus trop dire ce qui s’était passé mais cela avait un lien avec tante Morganne. Mon oncle Mordred, c’était une autre histoire. Je n’ai que de vagues souvenirs de cette journée. Je me rappelle que la matinée avait commencé par maman qui m’avait réveillée et j’avais déjeuné avec mes grands-parents et elle. Papa était arrivé plus tôt que prévu. Il voulait me faire une surprise et s’était bien réussi. J’étais heureuse mais pour une raison que j’ignorais à l’époque, il se préparait quelque chose. La dernière chose dont je me souviens, ce fut un énorme nuage noir qui se dirigeait vers le château. J’étais avec papa à ce moment-là et sans doute par instinct de survie et de protection, il avait activé un haricot magique avant de me dire de sauter dedans et que maman et lui  me rejoindraient là-bas. Cela fait dix ans que je les attends toujours !

Une nouvelle vie : Ce n’est qu’il y a quelques années que j’ai seulement compris ce qui s’était passé. Quelqu’un avait lancé une malédiction qui avait, du moins je l’espérais tout de même, envoyer mes parents et le reste de ma famille dans le monde réel, monde dans lequel je m’étais retrouvée après avoir quitté mon père. Ce fut un autre monde pour moi et le début d’un cauchemar. J’étais complétement perdue avant de finir dans un orphelinat. Ce fut là que je découvris la cruauté des adultes. J’avais beau raconter mon histoire, ils pensaient que je mentais. Personne ne voulait me croire et comme je ne comprenais pas ce qu’ils disaient sur mes grands-parents, j’avais fini par emprunter un livre à la bibliothèque sur les légendes arthuriennes. Ah ben je peux vous dire que j’ai été choquée de chez choquée. Beurk ! Grand-père et tante Morganne qui font tonton Mordred ! Beurk et beurk ! Quand je les retrouverai, il faudra qu’on ait une conversation grand-père et moi ! Et même avec grand-mère aussi !
Alors, j’ai commencé à mentir au sujet de mon passé et mon identité. Mais je n’ai jamais oublié qui j’étais réellement. Je me suis donc adaptée à ce monde dépourvu de magie et à d’autres bizarreries. La première fois que j’ai vu un film au cinéma, je m’étais demandée quoi. Je ne sais même plus ce que c’était comme film mais je me rappelle que c’était un disney. D’ailleurs, je suis devenue une véritable fan des disney sauf celui de Blanche-Neige et de Peter Pan. Blanche-Neige, dans cette version-là, m’énerve plus qu’autre chose avec son « un jour mon prince viendra ». Elle a encore le temps d’attendre ! Quant à l’histoire de Peter Pan, je n’aime tout simplement pas la vision de Disney et plus tard de J.M Barrie concernant mon père, ses pirates et les garçons perdus. Bon, c’est vrai que Peter est spécial mais ils ont toujours été gentils avec moi, que ce soit les pirates ou les garçons. Quoique, c’est vrai que j’étais trop petite pour comprendre ce qui se passait réellement mais quand je demandais pour aller jouer avec les garçons perdus, il ne m’arrivait rien. En plus, ils adoraient mes histoires bien que j’avais encore un peu de mal à écrire à l’époque. Mais je leur racontais aussi les histoires que maman me racontait. Quand j’y repense, sur le Jolly Roger, j’étais la petite chouchoute, la petite princesse qu’il fallait protéger et avec les garçons perdus, j’étais un peu comme leur petite sœur et eux mes grands frères. Ils me manquent tous.

Je vous retrouverai ! : J’ai à présent 17 ans et cela fait 10 ans que je suis arrivée dans ce monde bien étrange. Fin, maintenant, il n’a plus de secret pour moi. Comme je vous l’ai dit, je me suis adaptée et j’avoue que c’est plus facile de s’adapter aux changements quand on est un enfant que lorsque l’on est un adulte. Maintenant, j’ai une petite idée de ce qui est arrivée à ma famille et à tous les personnages des contes. Comment ? Disons grâce à une série de livres que j’adore parce que ça parle de mes parents bien que dans l’histoire, ma mère est une Sauveuse et c’est la fille de Blanche-Neige au lieu d’Arthur. Dans les livres, c’est la méchante reine qui a lancé une malédiction qui a envoyé les personnages de conte dans le monde réel, monde dans lequel je vis depuis une décennie. La manière dont le nuage de Regina a enveloppé tout le royaume de Blanche-Neige m’a rappelé ce fameux nuage épais noir (violet dans les livres). Quand j’ai lu le premier livre il y a sept ans, ça m’avait intriguée. Et j’ai pas su m’arrêter. J’ai tous les livres à présent. J’avoue que d’un côté, ça m’a fait du bien car d’une certaine manière, je retrouvais mes parents. Mais il y a des éléments qui me font penser que c’est peut-être inspiré de mon passé comme le fait qu’une princesse finisse avec le capitaine Crochet même si dans les livres, ils se marient alors que c’est pas le cas dans la réalité. Par contre, je me demande si ma mère n’est pas devenue une sorte de ténébreuse parce que dans le 5éme livre, Emma Swan devient la ténébreuse.
Il y a un mois, j’ai reçu une lettre d’un dénommé H.M qui m’invitait à étudier dans son académie en plus de finir le lycée dans un quartier de Seattle. Cela tombait bien en fait car ça n’allait plus trop bien avec ma dernière famille d’accueil. Donc, j’en avais parlé à l’assistante sociale qui s’occupait de mon dossier pour qu’il soit transféré à Seattle et comme ça, je pouvais finir mes études là-bas. De toute façon, l’an prochain, j’ai 18 ans et je serai majeure. Je pourrais mener ma vie comme je l’entends. Tout s’était bien passé et j’ai pris l’avion de Washington jusqu’à Seattle. La cité d’Emeraude. Le surnom de la ville me faisait rire. On pourrait croire qu’on était dans le Magicien d’Oz. J’ai rencontré ma nouvelle assistante sociale avant d’aller rejoindre le pensionnat Elias Walter qui est lié à l’académie du même nom. Au moins ,j’avais déjà un toit. Mais il s’était passé une chose étrange le soir même, lors d’une brocante dans le quartier. J’avais trouvé un livre dont le titre était « Once upon a time », un peu comme la série de livre que j’adorais. Je le feuilletais un peu quand je vis une illustration qui me surprit : c’était moi enfant avec mon père et le nuage noir au loin. Je n’ai pas hésité une seule seconde à l’acheter et il m’a pas coûté trop cher mais lorsque je le pris pour le mettre dans mon sac, quelque chose était tombé. J’ai regardé par terre et j’avais vu un stylo-plume. A peine l’ai-je ramassé qu’il se mit à briller ! Je suis rapidement retournée au pensionnat et j’ai relu le 4éme tome de « Once upon a time ». En relisant, je me rappelais de ce qui s’était passé quand Henry avait ramassé la plume de l’Auteur. J’ai regardé à nouveau le livre de conte que j’avais acheté et je réalisais qu’en fait, c’était une partie de mon histoire qui était racontée. Comment mes parents s’étaient rencontrés réellement, la mort de mon oncle, tué par mon grand-père un an avant la malédiction. Tout était clair maintenant. En continuant ma lecture, j’appris ainsi que c’était ma grande-tante qui avait lancé le sort noir, pour venger la mort d’oncle Mordred et ma mère était bel et bien devenue la Ténébreuse. Si c’était comme dans la série littéraire « OUAT » (veuillez m’excuser si j’abrège un peu le nom), ma mère et ma tante se souvenaient sans doute de leur ancienne vie. Je savais à présent pourquoi j’avais échappé à la malédiction. C’était mon destin. Je devais rétablir les fins heureuses ! L’opération cobra est en marche !







code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas
 
CJ Jones - Bloody Hell !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♦ My Bloody Hell ♠
» Oh, Bloody Hell ! ♥ Knave of hearts
» Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île de Nulle Part :: Funnyland :: ➢ Personnages
 :: ➢ Fiches de présentation
-
Sauter vers: