Ouverture du forum ce 23 avril 2018 !

Partagez | 
 

 Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


FONDATRICEImaginative Girl


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 211
⊰ Date d'inscription : 16/01/2018

⊰ Age : 32

⊰ Résidence : Londres puis l'île de Nulle Part
⊰ Métier : Ecrivaine en herbe, travaille à la boutique de livre de sa mère durant son temps libre et encore lycéenne
⊰ Croyances : Elle croit en la magie mais pas au Dieu Unique.


Personnage
Compétences/Pouvoirs:
Relations:
Inventaire:



MessageSujet: Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin   Lun 9 Avr - 20:42


Aleksandrine Cauvin
"Je suis maître de mon destin !"


▬ Carte d'identité ▬
Prénom & Nom : Aleksandrine Cauvin
Surnom : Lexie
Race : Humaine
Âge : 18 ans
Groupe : Strangers
Métier : Elle travaille dans la boutique de livre de sa mère durant son temps libre mais elle est encore lycéenne.
Origines : Elle est née en Belgique mais vit à Londres depuis quatre ans
Situation matrimoniale : Célibataire
Lieu d'habitation : Londres

Particularités A part le fait qu’elle est la fille de la créatrice de l’île de Nulle Part – ce dont elle ne se vante pas par sécurité une fois arrivée – elle a pris la relève. Sinon, Qu’est-ce qui pourrait bien la rendre unique ? Son look assez excentrique peut-être. Une petite crise de l’adolescence. Elle a un talent pour l’écriture, jamais à courts d’idées. Par contre, elle a une cicatrice le long du dos suite à l’accident de voiture qui a coûté la vie à son père l’année de ses treize ans.  

Religion Lexie ne croit absolument pas en l’existence d’un dieu unique, ni aux anges mais elle croit à l’existence d’êtres semblables à des anges gardiens mais également en la magie

Fréquentations Elle ne fréquente pas encore pour l’instant aucun lieu sur l’île vu qu’elle arrive. Donc, niveau ennemis ou amis, elle n’en a pas encore à Nowhereland. Par contre, il y a sa famille, comme sa mère, son petit frère avec qui elle est très proche mais aussi protectrice (le premier qui touche à son frère aura à faire à elle et cette maudire ombre ne perd rien pour attendre). Le reste de sa famille, elle les voit moins souvent étant donné qu’ils sont restés en Belgique. En dehors de sa famille, il y a Lucas, son meilleur ami depuis quatre ans.

Amour Alors, Lexie a une grande préférence pour les garçons. Elle accorde une grande importance à l’amour et à la fidélité même si elle a déjà flashé sur d’autres garçons en étant en couple (mais elle n’a jamais été loin, tromper la personne que l’on aime avec quelqu’un d’autre est quelque chose qu’elle ne supporte pas.) C’est une piètre séductrice et elle préfère apprendre à connaître le garçon avant de tenter de lui faire des avances ou du moins, d’essayer d’en faire discrètement. Elle a eu pas mal de déceptions amoureuses, notamment, plus jeune, elle se prenait des râteaux mais ça ne l’a pas empêcher de continuer de tomber amoureuse.

Passez la souris sur l'image
Elle a perdu son père à l'âge de treize ans dans un accident de voiture. Elle a eu une cicatrice le long du dos, suite à une opération. Elle se sent responsable du décès de son père. Si elle n'avait pas demandé de passer au McDo sur le chemin de la maison, ils n'auraient jamais croisé la route de ce chauffard qui avait percuté la voiture côté chauffeur. Elle adore le chocolat Elle n'a pas supporté  que son premier petit-ami vienne mettre ses pattes sur l'histoire de ses elfes (c'est lui qui les a rendu xénophobes) Elle pratique le tir à l'arc et l'escrime mais a arrêté l'escrime à la mort de son père (c'était leur moment entre père et fille.) C'est une fan des films Disney, de la mythologie grecque. Ses héros préférés sont Peter Pan (merci maman), le roi Arthur (merci papy), Merlin et Robin des Bois. Elle adore aussi Belle et Mérida ainsi que la nouvelle version de Wonder Woman qu'elle trouve super badass ! Elle ne se sépare pas du pendentif (avec un triskel dessus) que lui avait offert son père pour ses douze ans. Elle a mis la photo de ce dernier dedans. En primaire, les garçons l'appelaient "Gauvain", "Chevalier Gauvain" et ne cessaient de faire des références au roi Arthur bien qu'elle adore également la légende arthurienne. Même une fois, une prof avait mal orthographié son nom de famille en mettant "Gauvain" au lieu de "Cauvin" et s'était obstinée à l'écrire avec un G. Elle avait dû montrer sa carte d'identité pour prouver que la prof avait tort. Elle adorait tellement les histoires que lui racontait sa mère qu'elle a décidé de reprendre la suite de l'écriture de son oeuvre, avec espoir de la faire publier un jour. Elle ignore que tout ce que sa mère, son frère et elle ont écrit se sont réellement produits dans le monde de Nowhereland. En secondaire, elle était très solitaire durant la récrée (et même en classe). Elle passait son temps à imaginer la suite des aventures des personnages de sa mère et les siens.(personnages inventés pour l'univers de Nowhereland). Son préféré était un jeune elfe qui représentait le garçon de ses rêves (un camarade de classe quand elle avait douze ans). Contrairement à sa mère, elle n'a jamais cessé d'écrire, même après l'accident. Sa mère lui dit souvent qu'elle a un don pour l'écrit et qu'elle devrait en faire son métier. Elle a passé des heures et des heures pour écrire la fiche descriptive des elfes, comment ils étaient physiquement, mentalement, comment fonctionnait leur communauté et tout jusqu'à ce qu'elle soit satisfaite.(Cela peut expliquer ce côté "perfectionniste" des elfes). Pour leur apparence physique, elle s'était inspirée des elfes de Tolkien des films de Peter Jackson. Enfant, c'était une petite fille un peu turbulente (ne restant pas en place une fois sauf pour écrire ou dessiner ou lire, parlant beaucoup) bien que raisonnable et obéissante mais entrant dans l'adolescence, elle s'est rapidement calmée (restant assisse pendant des heures, peu bavarde, moins agitée). Elle s'était inventée une fée qui, normalement, devrait être encore en vie. Sa petite fée Clochette à elle. Elle adore dessiner en plus d'écrire. Elle aurait aimé avoir une chouette comme celle de Harry Potter Elle a trouvé cool l'histoire de Bella et Edward mais elle les trouvait un peu con par moment. De toutes les versions sur le mythe du vampire, elle a une préférence pour le vampire classique, celui qui ne peut pas sortir le jour et tout ce qui va avec. Quand elle avait huit ans, son père et elle avait construit une cabane dans un grand arbre au milieu de leur jardin.  Elle s'est teint les cheveux en mauve car elle en avait marre que ses camarades l'appellent Blondie. C'était  l'année dernière. Lorsqu'elle est arrivée dans sa nouvelle école anglaise, le corps enseignant a préféré la faire redoubler car ils estimaient qu'elle n'avait pas le niveau pour être en quatrième. Elle n'est plus vierge depuis un an. Anecdote Anecdote Anecdote Anecdote Anecdote Anecdote Anecdote

▬ Psychologie ▬
Lexie est loin d’être parfaite et elle le sait très bien. Elle ne cherche même pas à l’être mais juste de faire de son mieux.  C’est une jeune fille douce, aimante, très attachante et protectrice. Elle peut parfois être de bons conseils, encore faut-il prendre la peine de l’écouter mais c’est aussi quelqu’un qui accepte la différence des autres, avec un peu de mal au début certes mais elle s’y fait vite. Elle est très ouverte d’esprit et assez tolérante mais elle ne supporte pas du tout l’injustice. Cela a le don de l’énerver et de la mettre hors d’elle. Elle est honnête, ça oui mais parfois un peu trop, ce qui est à la fois une qualité rare que l’on ne voit plus trop de nos jours mais c’est également un défaut chez elle. A être trop honnête, cela peut attirer des ennuis mais elle s’en moque. Ce n’est pas parce que les autres sont de nos jours malhonnêtes qu’il faut le devenir aussi. Elle se montre aussi directe, que ce soit dans sa manière d’être ou de parler. Elle ne mâche pas toujours ses mots et n’aime pas dire aux autres ce qu’ils veulent entendre. Pour elle, c’est tourner autour du pot et gaspiller sa salive pour rien.
Continuons donc. Elle est têtue. Très têtue même ! Quand elle a une idée en tête, il est très rare qu’on parvienne à la faire changer d’avis. Elle est extrêmement gourmande et fortement curieuse mais plus pour apprendre les choses que pour faire des commérages. Elle a constamment soif de savoir et de connaissance. Il lui faut toujours apprendre de nouvelles choses mais qui soient très intéressantes à ses yeux. Elle peut paraître froide mais elle s’est forgée une carapace au fil des années comme pour se protéger. Se faire manipuler par les autres en plus de ne pas être respectée l’a beaucoup blessée et perdre confiance envers ceux qu’elle considérait comme des amis l’ont rendues solitaire. Elle n’est pas aigrie, ni même raciste même si elle peut parfois donner l’impression pour certaines personnes. Je vous l’ai dit, elle déteste l’injustice et le racisme est une forme d’injustice. Non, c’est juste qu’elle est devenue méfiante et elle sent quand la personne devant elle n’est pas franche. Appelez ça comme une intuition ou un sixième sens mais avec le temps, elle a appris à observer les gens et voir si on lui mentait ou non. Ça ne marche pas toujours mais son intuition l’a rarement trompé.  Par contre, il est vrai qu’elle peut avoir certains préjugés mais cela lui arrive de changer de revenir sur ses premières impressions.
Que dire de plus sur elle ? Ah oui, le plus important à savoir sur Lexie, c’est qu’elle peut être d’un calme olympien comme elle peut être aussi colérique qu’un volcan ! Observatrice, elle prend note de ce qu’elle voit et entend et attention, si vous tentez de la rouler, elle vous crachera dans la face des paroles que vous aviez eu des jours avant. Elle est romantique, aime les jolies choses, voir heureux ceux qu’elle aime. Ses valeurs et ses principes se retrouvent en parti dans son caractère. Elle peut être douce mais elle sait aussi se montrer autoritaire, déterminée dans ce qu’elle entreprend. Si elle tombe, elle finira toujours par se relever, avec rage mais aussi pour prouver que ceux qui l’ont fait chuter ont eu tort et qu’elle a raison !
Au niveau de ses relations, avec ses proches, elle se montre chaleureuse, aimante, attentionnée, protectrice et maternelle (même avec les plus âgés qu’elle). Touchez un seul de leur cheveu et elle se transforme en lionne enragée. Pour l’instant, elle n’en ait pas encore venue à ça mais c’était limite les autres fois. Comme je vous l’ai dit, elle n’est pas parfaite. Elle connait ses qualités, ses défauts, ses limites et fait de son mieux pour être une bonne personne, surtout qu’elle est encore jeune et a à peine dix-huit ans. Elle fait rarement des projets, voyant la vie au jour le jour car elle sait qu’un imprévu peut arriver à tout moment et toute son organisation est à revoir, ce qui a le don de l’énerver rapidement mais elle s’adapte vite. Elle ne porte allégeance qu’à celui ou celle qui mérite qu’elle meurt pour lui ou elle et actuellement, les seules personnes qui en vaillent la peine sont sa famille mais aussi son meilleur ami.

▬ Talents  ▬
A première vue, Lexie ne possède  aucun don magique. Par contre, elle a une imagination débordante, inventant facilement des histoires qui semblent naturelles et réelles, créant des personnages et parlant parfois d’eux comme s’ils existaient réellement (sauf que c’est dans sa tête).  Rusée et intuitive, elle peut parfois deviner certaines choses mais pas tout.
En arrivant sur l’île de Nulle Part (monde inventé au départ par sa mère), elle se retrouve liée à ce lieu fantastique, ressentant ce que l’île pouvait émettre comme émotion mais seulement  lui faire ressentir les siennes. Pour l’instant, ce n’est pas très puissant et elle ne sait pas faire ressentir ses propres émotions à l’île. Ses compétences magiques s’arrêtent donc là pour le moment.
De par son fort caractère, elle peut s’avérer être une grande meneuse mais on va dire que c’est son désir de prendre soin des autres et de les protéger, que ce soit des enfants, des plus faibles ou des innocents, quel que soit leur race, qui l’influence. Comme tout être humain, elle se laisse influencer par ses émotions, bonnes ou mauvaises mais elle sait parfois faire preuve de sagesse, pas toujours mais elle essaie. Si elle devait avoir des limites, ce serait celles de son corps qui doit se reposer et à qui elle en fait souvent voir de toutes les couleurs. Elle n’est pas très forte physiquement mais son caractère et sa détermination l’aident à tenir et à vaincre. Par contre, elle est agile (elle a suivi des cours de gymnastiques enfant mais a arrêté au milieu de son adolescence) et souple. Elle s’est très rarement battue mais elle a pratiqué pas mal de sport durant son adolescence et encore maintenant.
Elle a quelques lacunes niveau connaissance des étoiles, des plantes mais elle apprend vite.

▬ Derrière l'écran ▬
Pseudo : Sybline ⊱ Âge : 31 ans ⊱ Pays : Belgique ⊱ Où as-tu trouvé le forum ? J'en suis la fonda ⊱ Fréquence de connexion : Aussi souvent que possible selon ma vie irl

Que dire d'autres ? J'adore les Harry Potter, je suis amoureuse de Peter Pan, fan de Buffy contre les vampires, j'adore aussi écrire (ça vous l'aurez compris) et dessiner (et photoshoper). L'idée de départ pour Lexie, c'était que j'avais envie de jouer une adulte un peu particulière et qui était liée à l'île de Nulle Part mais j'avais Jennifer Morrison et Dove en tête (Jennifer pour la version vieille et Dove pour la version jeune) et finalement, j'ai préféré Dove et faire plutôt la fille de la créatrice de Nowhereland. Comment je vois Lexie évoluer ? Ah bonne question ! Elle risque de gagner en maturité, c'est certain mais je la vois aussi s'impliquer beaucoup plus dans la vie des habitants de l'île. Un moment donné, ça ne concernera pas que son frère, sa mère ou même son meilleur ami et elle mais le reste. Fin, vous voyez quoi ! Mais pour l'heure, tout ce qui l'intéresse, c'est de retrouver son frère et vivre des aventures comme elle en a toujours rêvé !

Recensement de l'avatar
Dove Cameron feat Aleksandrine Cauvin
Code:
<pris>●</pris> <b>Dove Cameron</b> feat <a href="http://nowherelandrpg.forumactif.com/u3"><i>Aleksandrine Cauvin</i></a>

code by Sybline


Dernière édition par Aleksandrine Cauvin le Dim 15 Avr - 21:39, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


FONDATRICEImaginative Girl


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 211
⊰ Date d'inscription : 16/01/2018

⊰ Age : 32

⊰ Résidence : Londres puis l'île de Nulle Part
⊰ Métier : Ecrivaine en herbe, travaille à la boutique de livre de sa mère durant son temps libre et encore lycéenne
⊰ Croyances : Elle croit en la magie mais pas au Dieu Unique.


Personnage
Compétences/Pouvoirs:
Relations:
Inventaire:



MessageSujet: Re: Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin   Lun 9 Avr - 20:42


Il était une fois ...


Ma vie a commencé quand mes parents se sont rencontrés. Enfin, les premières lignes de mon histoire avaient commencé par leur rencontre. Je suis née trois ans après leur mariage et trois ans après moi, ce fut au tour de mon petit frère. Même si j’étais un peu trop petite à l’époque, j’avais proposé de l’appeler Peter. Papa était un peu réticent d’après ce que maman nous avait raconté une fois mais comme nous étions deux contre un, il fut décidé que ça sera Peter. J’ai toujours été très proche de mon frère. Ensemble, on passait notre temps à nous inventer des histoires se passant sur l’île de Nulle Part. Ne pensez pas qu’il s’agissait du Pays Imaginaire mais l’île de Nulle Part est un monde magique que notre mère avait inventé quand elle était petite. Elle avait un peu écrit un livre mais c’était plus pour le fun. Quand j’ai eu neuf ans, j’ai décidé de reprendre la suite de l’écriture. J’avais créé la fiche des elfes et celle des vampires.
J’étais heureuse avec les miens. Je pensais que rien ne pouvait nous arriver de pire, ni même nous séparer mais je m’étais trompée. Avec mon père, on avait notre petit moment père et fille : c’était la pratique de l’escrime. On le faisait ensemble et un soir, alors qu’on venait de quitter le club, j’avais une envie de manger McDo. Du coup, j’avais demandé à mon père d’aller en chercher et ça aurait pu plaire à ma mère et mon frère. Je regrette encore d’avoir proposé cette déviation. A un carrefour, alors qu’on avait eu notre commande, un chauffard brûla le feu qui était rouge de son côté alors qu’il était vert pour nous et heurta la voiture de mon père. Il est mort sur le coup et je fus grièvement blessée. J’ai d’ailleurs une cicatrice dans le dos à cause de ça. Quant au chauffard, il n’avait rien eu celui-là ! Juste une toute petite blessure à la tête mais rien de plus. Il n’y avait même pas eu de poursuite. J’avais treize ans et je venais de perdre mon père et l’autre, il s’en était bien sorti.
Peu après mon 14éme anniversaire, on déménagea. Ma mère avait décidé d’aller vivre à Londres, lieu où elle avait toujours rêvé si elle n’avait pas rencontré mon père. Ce fut difficile pour moi de m’adapter à mon nouvel environnement. Déjà, mon anglais n’était pas terrible et j’en avais bavé avec les garces de l’école qui faisaient leur maligne et tout. Mais heureusement, il y avait Lewis, celui qui était rapidement devenu mon meilleur ami … Mon seul et unique meilleur ami. Il m’avait aidée à améliorer mon anglais et moi, de mon côté, je lui apprenais le français. Grâce à moi, il sait parler deux langues. Une fois, il en avait profité pour son travail dans la boutique de ma mère pour draguer deux petites françaises. J’étais morte de rire car il est aussi nul que moi pour la drague. Lui aussi, il m’encourage à persévérer et à faire publier les histoires de Nowhereland. On est très proche tous les deux mais je vous préviens tout de suite : c’est mon meilleur ami, il est comme un frère pour moi, voir même un frère jumeau si l’on peut dire. C’est juste qu’à l’école, tout le monde croit – à cause des garces de service – que lui et moi, on sort ensemble.
Il y a peu, on était allé voir un film avec mon frère et ma mère. On revenait à la maison mais sur le chemin, il s’était passé un truc étrange. Une forme de silhouette avait attrapé mon frère pour s’envoler vers lui. On était choquée ma mère et moi mais lorsque j’ai vu la direction qu’avait pris cette ombre – car c’était une ombre qui avait enlevé Peter – je compris où elle le conduisait : troisième étoile à gauche. C’est maman qui avait inventé ce chemin pour se rendre dans le ciel à Nowhereland. Je vous signale qu’elle avait dix ans l’époque. Enfin, c’était ce qu’elle m’avait toujours dit.
- Maman, il faut aller le sauver ! répliquais-je.
- Non, il faut appeler la police !
- Ah ouais et pour leur dire quoi ? Excusez-moi de vous déranger mais mon fils vienne de se faire enlever par une ombre ! Personne ne va te croire !
- Oh, parce que tu sais où ton frère a été emmené !
- Nowhereland !





code by Sybline


Dernière édition par Aleksandrine Cauvin le Mar 10 Avr - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


FONDATRICEImaginative Girl


Voir le profil de l'utilisateur

⊰ Messages : 211
⊰ Date d'inscription : 16/01/2018

⊰ Age : 32

⊰ Résidence : Londres puis l'île de Nulle Part
⊰ Métier : Ecrivaine en herbe, travaille à la boutique de livre de sa mère durant son temps libre et encore lycéenne
⊰ Croyances : Elle croit en la magie mais pas au Dieu Unique.


Personnage
Compétences/Pouvoirs:
Relations:
Inventaire:



MessageSujet: Re: Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin   Mar 10 Avr - 18:58


Il était une fois ...


Elle resta un long moment interdite. Je n’en avais plus parlé depuis la mort de papa mais je ne lui avais jamais dit que j’avais repris l’écriture de la suite de ses histoires. On était rentrée à la maison malgré le choc et je lui ai donc expliquer ce qui avait un peu changé par rapport aux histoires qu’elle nous lisait à mon frère et moi. Elle m’avoua que petite, elle avait fait le vœu que son île devienne réelle, ce qui était apparemment le cas et en plus, il avait fallu qu’elle souhaite que l’on puisse voir son étoile uniquement à Londres. Depuis quatre ans qu’on vivait dans cette ville, c’était maintenant que l’on découvrait ça !
- Je vais aller le chercher ! déclara ma mère.
- Non, t’as ta boutique à gérer ! C’est moi qui vais aller le ramener à la maison !
- Et tes études ?
- Eh ben je redoublerai encore ! ça ne sera pas le première fois que les profs décideront de me faire recommencer mon année !
Ma mère n’était pas très d’accord. En même temps, quel genre de parent laisserait sa fille de dix-huit ans partir dans un monde inconnu pour sauver son petit frère ? Mais si ça pouvait être dangereux, j’avais besoin de ma mère dans notre monde. On était deux à avoir fait évoluer ce monde fantastique qu’était Nowhereland. J’avais pris un cahier de brouillon qui n’avait pas encore été utilisé et le lui passa.
- On va faire comme dans « Once Upon A Time », tu vois, comme concernant Henry ?
C’était l’une de nos séries préférées et même je suivais la série sur internet, je la regardais encore avec ma mère quand c’était diffusé à la tv.
- Une fois que je serai là-bas, je serai comme un personnage et non l’auteure ! Tu devras reprendre la suite, intervenir parfois.
- Et comment on va faire pour garder contact ?
- Par téléphone portable mais faut que tu écrives que mon téléphone sait envoyer des sms vers ton téléphone. Moi, je vais rajouter un ou deux trucs pour moi là-bas, question de pratique et après, je te laisse le cahier.
En quelques heures, j’avais préparé mon voyage là-bas. Ma mère n’était toujours pas certaine que ça soit une bonne idée. Je pense même qu’elle ne devait pas trop y croire à toute cette histoire. Moi, si, j’y croyais. Je connaissais bien ou mieux qu’elle le monde qu’elle avait créé car j’y avais posé ma petite patte et même si ça avait évolué en dehors de ce que j’avais écrit, je restais persuadée que ce que j’écrivais aurait un impact là-bas. Je fis mon sac, pris ce dont j’avais besoin pendant que maman écrivait quelques trucs. Je ne pus m’empêcher d’envoyer un message à Lewis. Je savais qu’il serait d’accord pour m’accompagner. Il avait toujours rêvé de vivre des aventures là-bas. Mais pas sûre que ça plairait à ses parents ! Lewis n’avait que dix-sept ans. Il n’était pas encore majeur contrairement à moi. Une fois mon sac fait, je dis au revoir à ma mère, lui promettant de ramener Peter sain et sauve. Je devais me rendre dans le parc qui n’était pas loin de chez nous. J’espérais voir Lewis me rejoindre là. Je fis d’abord mine de me dépêcher mais je ralentis lorsque je fus hors de vue de ma mère. Un dernier sms à mon meilleur ami et puis, je partais pour le parc. Il n’habitait pas loin non plus. J’espérai le voir avant moi sur place mais ce n’était pas le cas. Merde !
- Donc, pour résumer, ton frère se fait enlever par une ombre vampirique de Nowhereland et on part pour le sauver ! Et on part comment ?
- Portail dimensionnel ! Si c’est comme je le pense, on devrait arriver quelques jours, voir une semaine après lui.
- Et qu’est-ce qui te fait dire que c’est là-bas qu’il est ?
- T’as déjà vu des ombres se diriger vers la troisième étoile à gauche, en partant de Big Ben face à la Tamise toi ?
Lewis ne dit plus rien et quelques secondes après, un portail dimensionnel s’ouvrit devant nous.
- Une idée de nom d’opération ? me fit mon pote.
- Opération « Henry Mills » ! Désolée, moi et les noms d’opération, ça fait deux !
Je le poussais vers l’ouverture avant qu’il ne réplique et je le suivis à mon tour lorsque le portail se referma derrière moi.





code by Sybline
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plus grand pouvoir est l'imagination ! - Aleksandrine Cauvin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand pouvoir des excréments ! Rang A. (Aku)
» Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ∂ Sara
» Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités... [Uragami]
» [FANFIC] Le secret de la tante Pétunia
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île de Nulle Part :: Poor unfornate souls :: Carte d'identité :: ⊰ Fiche terminée
-
Sauter vers: